Langage de Djeuns!!!

langage-djeuns Wesh wesh les gens !

Si c’est pas trop d’la balle qui tue d’la mort ! Allez on se fait un before, ça va boozer grave ! Bon ça va etre chaudard, y va falloir eloigner les darons…..Moi je surkiffe la Go là-bas et je vais lui demander si elle est free, mais si elle veut pas cest trop l’Epic fail pour moi !!!!
Allez on share et Tkt on va se taper des barres !….Yolo !!!

boloss

A mon époque on parlait en verlan afin que les adultes ne comprennent pas, aujourd’hui voilà ce qu’on pourrait entendre. Bien sûuuuuuuuuur, nos enfants ne parlent pas comme ça mais grâce à ce mini dictionnaire vous pourrez peut etre comprendre leurs amis… non….pas de facepalm, on like et ça peut être LFMAO ! J’avoue !

yo_graphic2
Abusé : se dit quand on est vraiment contrarié par ce qu’on vient d’entendre.
Attachiant : on n’en peut plus de lui… mais on ne peut pas s’en passer. Marche aussi au féminin, bien sûr.
Before : la soirée qui sert à se chauffer un peu (à base d’alcool) avant d’aller en boîte.
Boloss : le boulet par excellence. Il ouvre la bouche qu’on a déjà envie de lui dire de se taire. Il ne sait pas s’habiller, et parle trop fort.
Cassos : le cas social. Moins attendrissant qu’un boloss. Le cas social se fait souvent juger pour ses fringues ou son comportement bizarre.
Booze : de l’alcool, qui a pour mission de vous mettre la tête à l’envers. Dérivé en verbe “boozer”.
C’est frais : cette personne a vraiment du style, dis donc ! Ou c’est super !
C’est pas faux : ne rien avoir à ajouter. Vient de la série “Kaamelott”.
Chaudard : “J’vous le cache pas, ça va être difficile à mettre en place.”
Dar : bien.
Des barres : si on se les tape, ça veut dire qu’on rigole. “J’me tape des barres”.
Epic fail : si c’est filmé ou photographié, vous pouvez changer de ville, parce que l’epic fail, c’est ce que vos parents appelaient la te-hon, mais puissance 1.000. LE truc qu’il ne fallait pas faire.
Facepalm : action de se plaquer la main sur le visage par désespoir, en se disant “mais c’est pas possible”.
Free : si on demande à quelqu’un s’il est free, c’est pour savoir si on peut sortir avec. Ouais, voilà, c’est ça : célibataire !
Go : une gonzesse. Bah ouais, inventifs, les gars. Se dit de sa petite copine quand on n’en est pas fier.
Haterz : ceux qui n’aiment jamais rien, et qui sont toujours dans l’attaque, en pensant qu’ils font preuve d’intelligence humoristique. (Voir aussi “Thug”.)
Hipster : le mec un peu trop tendance, voire légèrement hautain. En général, il porte la barbe, une chemise à carreau, une casquette et les cheveux longs.
J’avoue : confirmer ce que la personne vient de dire. Ça veut aussi dire qu’on n’a pas trop écouté.
Liker : apprécier fortement.
LMFAO : Super-drôle. Littéralement : Laughing My Fucking Ass Off (à s’en taper le cul par terre). Mais un groupe d’abord Populaire, devenu mainstream, a fait de ce mot un truc trop old. (Voir aussi “Populaire”, “Mainstream” et “Old”.)
Not : se met à la fin d’une phrase, pour dire son contraire avec ironie. “Elle est trop sexy… NOT !” Crié, ça rend mieux. Dérivé français : “Ou pas.”
Mainstream : une musique, un courant qui est censé être tendance, mais qui a été récupéré par tout le monde et est donc passé du côté ringard. Les undergrounds ne supportent pas les mainstreams. (Voir aussi “Underground”.)
Old : se dit d’une info passée de mode ou d’un phénomène vu et revu. Sur Twitter, une info devient old en une heure à peu près.
Phonard : mec qui ne sait pas se servir de son phone. (Voir aussi “Phone”.)
Phone : téléphone. (Voir aussi “Phonard”.)
Piner : utiliser Pinterest, bande de petits cochons.
Populaire : la vedette de la classe. Soit parce qu’il a tous les smartphones derniers cris avant tout le monde, soit parce qu’il fait rire tout le monde. Aux États-Unis, c’est le capitaine de l’équipe de football universitaire.
Seum : un mélange d’avoir les boules et les nerfs. Et un peu la poisse quand même.
Sharer : partager, faire tourner.
Soin : le swag, mais en mieux. (Voir aussi “Swag”.)
Steup : une manière de faire comprendre à son interlocuteur qu’il doit s’arrêter là, parce qu’à sa prochaine phrase, il risque la baffe.
Surkiffer : c’est plus que kiffer. Ça sert à rien, mais c’est juste pour paraître plus malin que ses parents, qui ont inventé l’expression.
Swag : avoir du style, de la classe, et réussir tout ce qu’on fait. (Voir aussi “Soin”.)
Thug : Pas loin des haterz, le thug (That Hate U Give), c’est le haineux violent. Le bidon, quoi. (Voir aussi “Haterz”.)
Tkt : signifie “t’inquiète”, donc “je gère”.
Underground :un phénomène pas encore populaire, limite souterrain. (Voir aussi “Mainstream”.)
Wesh : celui ou celle qui essaye d’être une racaille mais qui ne l’est pas.
YOLO : You Only Live Once. Principe hautement philosophique qui consiste à justifier les pire stupidités qu’on peut faire par un haussement d’épaules et un “on ne vit qu’une fois”.

swag-604-564x261