La déco minimaliste

Par les temps qui courent, le minimalisme fait un retour en force sur la scène de la déco … opportunisme ?

Sans doute, car on peut y voir une réponse face à l’opulence de nos sociétés occidentales capitalistes, une interrogation sur notre façon de consommer, un besoin de faire une pause et de réfléchir à la question existentielle : peut-on vivre avec moins de choses en étant aussi heureux … ou même plus heureux ? Notons quand même que cette interrogation tombe à pic avec La crise : ah que l’Homme est intelligent de se poser les bonnes questions quand son environnement l’y oblige … mais bon, anticiper, c’est bien aussi … enfin, je dis ça, je dis rien …

Entrons donc dans le vif du sujet … Non, le minimalisme ne consiste pas à s’asseoir par terre et manger avec ses doigts. Non, tout n’est pas que blanc, noir ou gris, quoique … Non, ça ne consiste pas à sacrifier le confort au profit d’un esthétisme austère …euh …

On résume : le minimalisme, c’est choisir l’essentiel, privilégier l’espace et la lumière, adopter des lignes pures, graphiques, des matières naturelles, jouer des transparences et des légèretés  … et, se débarrasser des bibelots et accessoires en tout genre qui congestionnent nos étagères et placards… bref, c’est se désencombrer de l’inutile. Conservatrices, fans du pop art ou du baroque, passez votre chemin !

Soyons plus précis … Côté matières, on est dans le bois, la pierre, le verre, le béton, les tissus légers. Les couleurs sont plutôt claires avec une grande part faite au blanc immaculé, au gris anthracite, au beige que réveillent quelques notes acidulées. Les meubles sont simples, fonctionnels, aux lignes épurées : la fonction prime sur l’apparence. Le décor est dépouillé de tout superflu, aucun objet qui ne comble un besoin essentiel direct : pourquoi s’encombrer d’un lit alors qu’un matelas au sol remplit le rôle. Même nos disgracieux accessoires du quotidien qui, si possible, doivent cumuler plusieurs fonctions pour des raisons évidentes d’économie de place et de matières, seront cachés au creux d’immenses placards. Cachez-donc ce thermomix que je ne saurai voir … Bref, pour les puristes du genre, c’est plus qu’un choix de déco, c’est un état d’esprit.

Ils n’auraient pas oublié la table basse quand même ?

Mais on n’est pas obligé d’aller jusque là … on peut faire un petit pas vers le désencombrement et en apprécier les bons côtés : c’est moins stressant … ben oui, c’est forcément mieux rangé et le désordre est facteur de stress. C’est plus facile à nettoyer … l’aspirateur n’a plus à faire le tour des meubles puisqu’il n’y en a plus … ou presque. Et ça libère de la place … donc une déco idéale pour les petites surfaces.

Quelques conseils pour franchir le pas :

– on commence par une pièce plutôt que de bouleverser la maison de fond en comble.
– on observe en se demandant quel meuble, inutile, supprimer pour libérer de l’espace. Vive les surfaces claires et dégagées !
– on passe chaque objet au crible de la pensée essentielle : puis-je vivre sans lui ? …attention, je parle d’objets
– on nettoie, on range, on élimine : plus d’empilement hasardeux de magazines, de piles de DVD … tout ce que l’on conserve doit être rangé à l’abri du regard.
– on décroche ses lourdes tentures de velours pour adopter des rideaux fins, légers, transparents ou de simples persiennes de bois.
– on adopte des textiles aux motifs épurés et on évite les fleurs, damiers .. qui introduisent un désordre visuel. On privilégie l’uni et les couleurs discrètes.
– on fait un tri sélectif, et parfois douloureux, de nos bibelots chéris. On ne conserve qu’un vase pour la table basse, une photo pour le bureau, un tableau pour le grand mur blanc : la qualité prime sur la quantité … ce n’est donc pas forcément source d’économie …
– enfin, on s’assied et on regarde …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Prêtes pour tenter l’aventure ? … Bon, dans un premier temps, ne jetez pas tout ce que vous allez enlever… mettez plutôt en cartons pour rendre possible un retour à l’état précédent … et puis dans quelques mois, si toujours convaincues, vous liquiderez tout ça à la foire à la brocante. Mais j’y pense, l’étape minimaliste, c’est aussi une idée pour LE convaincre de changer la déco … on vide mais sans racheter, ça LE rassure … et dans quelques mois …

Sources :

http://30elm.com/portfolios/85-minimalist-living
http://www.habitudes-zen.fr/
http://www.marieclairemaison.com/
http://deco.journaldesfemmes.com/

Voir aussi une jolie collection d’objets ici