Et si on se faisait la courte échelle ?

Bon, on va parler d’échelles alors … mais de laquelle ?… Echelle des valeurs ou échelle pliante ?… Echelle de corde ou échelle logarithmique ? … Ou encore cette fameuse échelle qui défigure notre mollet quand elle grimpe par accroc le long de notre bas le plus fin ?

Mais non, vous n’y êtes pas du tout … réveil … on est mardi, et le mardi c’est déco ! Eh oui, qu’elle soit courte ou longue, l’échelle peut devenir un élément de décoration,  … à condition qu’on ose passer dessous ! Que les superstitieuses nous pardonnent … ou qu’elles utilisent un des deux antidotes possibles : cracher au-dessus de son épaule gauche (ce qui n’est pas si facile sans décorer le dos de sa veste, déjà qu’on n’arrive pas à embrasser son coude …) ou croiser les doigts jusqu’à croiser un chien.

Bon, revenons à nos barreaux … que peut-on en faire si ce n’est grimper en démarrant en bas de l’échelle, et en espérant atteindre le sommet … et la trappe d’accès au grenier.

On démarre très simple, juste en l’appuyant contre le mur … parfois utile quand même de sécuriser l’appui par un petit crochet ou piton invisible … et on utilise les barreaux comme élément d’accrochage. Tout de suite, les images :

Bien pratique pour nos escarpins à talons …

… ou nos foulards, châles et sautoirs …

Sources : ici et

… très jolies dans une salle de bain …

Sources : ici et

Et ravissantes quand elles font office de table de nuit … ici, on a choisi une échelle double (escabeau) et fixé contre le mur un des deux côtés pour plus de stabilité :

… on peut même y accrocher une simple suspension pour faire lampe de chevet … moi ça me donne une idée …

Sources : ici et  

Enfin, aérienne, romantique … l’échelle improvisée … et même si elle ne dure qu’un été …

source

Mais n’ayons pas peur de bousculer les codes et renversons les échelles en les accrochant, horizontales contre le mur … et on improvise son décor avec cadres, petits vases, bibelots … toutes nos petites bricoles-niches à poussière quoi …

source

Et on va encore plus loin en les accrochant, toujours horizontales, mais au plafond, pour un effet décoratif des plus réussis ! Là, on construit son vestiaire :

source

Ici, on l’accroche au plafond de sa cuisine, pour une ambiance rustique :

Et là, on a accroché l’échelle au-dessus de la longue table des amis, et on l’habille ponctuellement selon la saison, la fête ou l’humeur du jour :

Sources : ici et et

Si, en plus de la simple échelle de meunier, on dispose d’un escabeau … et d’un peu de place … quelques planches et le tour est joué … enfin, l’étagère est en place ..

Ici, en métal  :

Et là, en bois, fraîchement repeinte d’un blanc pimpant … l’auteur de l’article a même mis toutes les explications pour vous aider à la fabriquer …  .. euh un peu superflu sans doute, on se serait un peu doutés de la façon dont il fallait poser les planches … on nous prend pour qui …bon, mais ça partait sûrement d’un bon sentiment …

source .. et aussi

Et pour terminer notre tour d’échelles, on vous propose d’adopter un regard d’artiste, de ne plus penser verticales, parallèles, et angles droits, mais d’oser conjuguer légèreté et équilibre …

source

En même temps, l’équilibre faudrait pas le perdre quand on est en haut de l’échelle !