1, 2, 3 .. Bronzez – Rediff été 2012 –

Serions-nous arrivés à l’âge de raison ?

Autrefois, les jeunes filles cherchaient à avoir la peau blanche, un teint de lait, car celui-ci était associé à un statut social élevé : on ne travaillait pas aux champs ou on avait les moyens de porter des tenues élégantes et des chapeaux à larges bords…. assez peu pratiques pour les travaux à la ferme.

Ensuite, une peau bronzée est devenue synonyme de bonne santé, de forme physique et de vacances … on parle d’avoir bonne mine. Et il faut bien se l’avouer, on se trouve toujours plus jolie, bronzée … Laquelle d’entre nous n’a pas grimacé devant ses mollets blancs le premier jour du printemps en enfilant sa jupette de toile avant de sortir sans collant ? Laquelle ne s’est pas épilée, gommée, autobronzée … et affichée avec talons, genous et paumes de main orangés, couleur des joues des bébés élevés à la carotte ? Et quoi de pire, de plus humiliant, de plus mortifiant que l’essayage du maillot de bain mi-avril, rideau de cabine mal fermé, essayant de replier le shorty sous le slip du 2 pièces convoité …néon en éclairage direct et flatteur sur notre capiton laiteux.

Mais voilà, après que des générations entières aient brûlé, enduites d’huile à la bergamote ou de graisse à traire (si si, très en vogue à une époque …), on s’est rendu compte que cet extrême était réellement nocif pour la santé : nombreux cancers de la peau, sans compter vieillissement prématuré, rides et taches pigmentaires.

Bref, hâlée oui, grillée, non … bronzée oui, brûlée non … dorée oui, ridée non !

Alors, on fait comment, parce que nous, on a compris .. mais le soleil, lui, c’est le même …Et bien, on se prépare et on se protège.

1 – On anticipe … mais peut-on réellement se préparer ?

Faut comprendre … le bronzage est l’expression d’un mécanisme de défense de la peau face aux rayons du soleil, grâce à 2 cellules dont c’est d’ailleurs la fonction : les mélanocytes qui vont produire de la mélanine, brune (= couleur), qui fait obstacle aux rayons, et les kératinocytes qui vont se multiplier pour rendre la peau plus solide, plus épaisse et empêcher le soleil de la traverser. Mais ce processus prend du temps … c’est pourquoi on doit s’exposer progressivement et attendre d’être bronzée, donc protégée, pour prolonger les bains de soleil. Elémentaire ma chère Nicotine … notre bronzage naturel correspond à l’intensité du soleil sous nos latitudes. Il est donc normal que la peau des populations soit, d’une manière générale, de plus en plus foncée en s’approchant de l’équateur … en principe donc, les suédoises ont la peau blanche …

Et quand on a compris ça, on comprend aussi la suite … vous me voyez venir avec mes … tongs …

– non, l’autobronzant ne protège pas des coups de soleil, pas plus que les séances d’UV avant la plage .. parce qu’ils n’ont aucune action sur nos copines Mélanocyte et Kératinocyte (non, pas Mariole et Nicotine …) … mais on a un plus joli look en arrivant…

– non, et pour la même raison, les gélules et autres compléments alimentaires n’assurent pas de protection. Mais, riches en anti-oxydants, ils vont nourrir la peau et la laisser plus souple … cure à commencer 3 à 4 semaines avant mise sous sunlights.

– oui, au régime alimentaire « spécial bonne mine », et osons la couleur avec des aliments riches en beta carotène, tomates, carottes, abricots, melons et légumes verts, qui stimulent la synthèse de mélanine. Et pour lutter contre la production des radicaux libres favorisés par les UV, une solution : les antioxydants avec le trio gagnant vitamines A (poissons gras, beurre, fromage, jaune d’œuf), C (tous les fruits et légume d’été) et E (huiles végétales et céréales) ! Une petite idée en passant, le cocktail anti coup de soleil : buvez un jus orange / kiwi / carotte chaque matin, 1 mois avant de partir.

– oui, à l’hydratation sous toutes ces formes mise à rude épreuve par ces rayons qui dessèchent : buvons au moins 1,5l par jour, et hydratons la peau avant, pendant et après l’exposition.

– attention : exfolier sa peau avant de s’exposer au soleil permet de se débarrasser de toutes les petites peaux mortes. Résultat : l’épiderme est désépaissi et les rayons ultraviolets du soleil pénètrent plus facilement. On bronze plus vite, mais on prend aussi plus facilement des coups de soleil… Donc, on gomme quelques jours avant le départ, et ensuite, pas trop souvent, maxi 2 fois par mois … pensez à kératinocyte…

2 – On se protège

– on choisit son heure, une règle simple pour petits et grands : si ton ombre est plus courte que toi, ne t’expose pas ou protège-toi bien .. car le soleil est haut dans le ciel et produit beaucoup d’UV.

– on met de la crème … et on renouvelle souvent, minimum toutes les 2 heures … et on n’est pas trop naïve sur le côté waterproof vanté par certains fabricants. On choisit un indice SPF en fonction de sa peau et de l’endroit où on se trouve … bref, on prend au moins 30 …

FPS/IP

Catégorie de protection

Type de peau

Ensoleillement Index UV

moins de 9

non protecteur

Déconseillé à tous les types de peau

de 9 à 14

faible

Peaux mates

ensoleillement faible
(Index UV 1/2)

de 15 à 24

moyenne

Peaux mates

ensoleillement modéré
(Index UV 3/4)

de 25 à 39

forte

Tous types de peau

ensoleillement fort
(Index UV 5-8)

plus de 40

très forte

Peaux sensibles

ensoleillement extrême
(Index UV 9 +)

– On enfile tee-shirt, casquette et lunette aux enfants dont le système de défense est encore immature …

– On se méfie des fausses impressions apportées par le vent en mer, ou la fraîcheur de l’altitude en montagne, et à la réverbération de l’eau et de la mer.

– On fait très attention à la prise de certains médicaments ou aux parfums souvent photosensibilsants.

Et en rentrant de la plage, on se douche et on s’enduit de crème hydratante … ça prolonge le bronzage et ça fait la peau douce …

Voilà, on est fin prêtes pour la saison … ne reste plus qu’à vérifier la météo …