L’ancêtre de la balle jaune !

Ces jours ci quand on allume notre téléviseur on est forcément, à un moment ou à un autre, attiré par le va et vient de ces petites balles jaunes sur les fameux courts du très couru Roland Garros.

Du coup on s’est dit qu’on pourrait vous faire le point sur tout ce qui s’y passe … et pour ça on a trouvé le lien du site officiel qui vous donne en long et en large tous les exploits de vos favoris (ou pas d’ailleurs), les rencontres, etc, etc.. il ne manque que les commentaires de Nelson…. http://www.rolandgarros.com/fr_FR/index.html

Mais non, …  on les a les commentaires de Nelson….en voilà un petit extrait

http://www.youtube.com/watch?v=wz8SBpfeeFc

Et comme Roland-Garros va occuper de nombreuses conversations .. du café du commerce au dîner en ville … pourquoi pas briller en devenant incollable sur l’histoire de la petite balle jaune …. on est comme ça nous … on épate la galerie !

Bon, le tennis, le badminton, le squash, la pelote basque ont pour ancêtre le Jeu de Paume. D’accord on s’en doutait un peu.

Le Jeu de Paume a été inventé en France au XIII°siècle (même si certains historiens ont pu trouver des variantes du Jeu de paume dés l’Antiquité). Le premier Jeu de Paume aurait été conçu par des moines qui voulaient faire un peu d’exercice. En utilisant, le sol, les murs et les poutres du cloître, les moines jouaient avec une balle (l’esteuf) et la paume de la main. D’où le nom « Jeu de Paume ».

Au fil des siècles, le Jeu de Paume connut diverses formes. Pendant longtemps, on joua soit avec les mains, soit avec des gants. Mais vers la fin du XV°siècle, les gants furent renforcés avec des sortes de cordage ; car les mains devenaient trop douloureuses (les esteufs étaient en cuir ou contenaient de la chaux). Puis les battoirs en bois firent leur apparition mais ils restaient rudimentaires. Ce n’est qu’au XVI° siècle que l’on créa la première raquette dotée d’un long manche et d’un cordage en boyaux de mouton.

Pratiqué en plein en air (Longue Paume) ou dans une salle (Courte Paume) appelée Tripot, le Jeu de Paume devient, dans un premier temps, le loisir préféré des étudiants et des humanistes. Ce n’est qu’à partir du XIV° siècle que le Jeu de Paume acquit sa reconnaissance auprès de la noblesse, des éducateurs et du reste de la population française. Au XVI° siècle, le Jeu de Paume devient même le « Jeu des Rois« . François I, Henri II, Charles IX, Henri IV jouent et deviennent des spécialistes. On ne compte plus le nombre de fois où il fallait chercher le roi au Tripot pour régler les affaires politiques !! Pas sérieux …

Le Jeu de Paume se répandit non seulement en France mais aussi dans le reste du monde. Mary Ewing Outerbrige l’importa aux États Unis en 1876 sous le nom de Court tennis . En Australie, on l’appela Royal Tennis ou Real Tennis. Il arriva aussi en Allemagne, en Italie, en Espagne,…

Le jeu de Paume débarque aussi en Angleterre au XVI°siècle sous le nom de Court Tennis.  A noter d’ailleurs que le terme « tennis » vient de « tennetz », mot lancé au moment de la mise en jeu de la balle dans le jeu de Paume. Dans un premier temps, les Anglais jouent au Jeu de Paume avec des raquettes. Mais, vers 1850, les Anglais inventent le jeu de rackets. Ce nouveau jeu se joue à plusieurs contre un mur, avec des raquettes et une balle en cuir très rebondissante.

La véritable histoire du tennis commence le 23 février 1874. Ce jour là, le major Walter Clopton Wingfield fait breveter, à la chambre des métiers de Londres (au bureau de la commission des patentes), un nouveau jeu de Court Paume vendu d’abord sous le nom de Sphairistiké (mot grec signifiant « art de la balle ») puis, en 1877, sous le nom de Lawn-Tennis(Jeu de Paume sur gazon, en anglais) plus facile à retenir

Le Tennis tel qu’on le connaît était né!

L’invention du major Wingfield se vend sous forme d’une boîte comportant :

  • Quatre raquettes de Paume légères.
  • Un filet avec ses piquets
  • Des bandes pour tracer le terrain.

Il faut bien sûr disposer d’une surface en gazon pour installer le terrain .

En mai 1874, le major Wingfield fait publier les règles du Lawn-tennis. Elles sont confuses, incomplètes et laissent libre à toutes les fantaisies possibles. Néanmoins, le Lawn-tennis va connaître un énorme succès. Les anglais ont l’habitude de jouer au Jeu de Paume. Durant l’été 1875, il remplace le croquet – pourtant si célèbre- sur les pelouses des résidences britanniques.
Afin de faciliter la diffusion du Lawn-Tennis, le major Wingfield et le M.C.C (le Marylebone Cricket Club est à l’époque l’autorité responsable des sports de rackets et du Jeu de Paume), se réunissent le 24 mai 1875 pour définir  des règles brèves et simples.

En juillet 1877 (9, 10, 11, 12 et 19 juillet), le All England Club organise le premier championnat de Lawn-tennis sur ses terrains. Le premier tournois de Wimbledon était né, remporté par Spencer Gore (un joueur de racket) qui remporte la coupe.

A partir de 1890-1900, le Lawn-tennis se diffuse dans le monde entier, grâce à la présence de l’Angleterre sur tous les continents. Le terme « Lawn-tennis » sera peu à peu abandonné, au profit du mot « tennis », en raison de la diversité des surfaces (Terre-battue, ciment,…).

« Et voilà comment une belle idée française revint, aux yeux de l’histoire, aux sujets britanniques de sa Majesté » dit le coq tricolore, planté sur ses ergots …