On court voir « Le prénom »

Il y a ceux qui ont eu la chance de voir la pièce qui a fait les beaux jours du théâtre Edouard VII la saison dernière … il y a ceux qui ont pu lire le texte parce qu’une amie qui leur voulait du bien leur a offert … et puis il y a tous ceux qui courent aujourd’hui dans les salles obscures voir la version cinéma de « Le prénom ».

On vous fait rapidement le pitch : Vincent, agent immobilier et quadragénaire triomphant,  va être père pour la première fois. Il est invité à dîner par sa soeur, Elisabeth, et il retrouve Pierre son beau-frère, intellectuel bobo parisien et Claude, leur ami d’enfance, trombone dans un grand orchestre.  Anna, l’épouse de Vincent, les rejoint un peu plus tard. Le choix du prénom du bébé à venir que révèle Vincent pressé de questions, les plonge dans le chaos …on ne vous en dira pas plus…

A l’image du théâtre, tout le film, ou presque, est tourné dans l’appartement de Pierre et Elisabeth. Et on s’y croit, mieux on s’y voit ! c’est tellement vrai, naturel … une conversation qui s’emballe, des mots qui suggèrent, des non-dits qui pèsent … et des amis ou conjoints qui en viennent à se dire « leur quatre vérités » ou à faire des révélations totalement improbables. Les dialogues semblent spontanés, on suit les joutes oratoires avec bonheur, jubilation … on rit énormément … Et c’est sans doute cette « évidence » qui donne tant d’efficacité au film. On ne peut que se rappeler des scènes vécues … illusion ou réalité, théâtre ou vraie vie ?

Rendons d’abord hommage aux auteurs, Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, car « Le prénom »,  c’est avant tout un texte brillant, incisif, ciselé, efficace, tendre aussi, et tellement drôle, servi par des comédiens remarquables : Patrick Bruel, excellentissime dans le rôle du provocateur Vincent, Charles Berling et Valérie Benghighi, géniaux et attachants, dans les personnages de Pierre et Elisabeth … tous ceux-là, on les connait bien .. Ajoutons encore Guillaume de Tonquédec (Claude) .. si, si vous le connaissez … nous, on adore sa finesse, son émotion … et Judith El Zein, sans doute moins connue mais ce n’est qu’une question de temps …

Allez, on vous montre la bande-annonce ..

C’est un vrai conseil d’amis .. allez voir ce film … ou guettez sa sortie DVD dans quelques mois … un très bon moment en perspective.