Voulez-vous slunchez ?

Vous connaissiez le « brunch », contraction de « breakfast » et de « lunch » ? mais connaissez vous le « slunch », qui marie « supper » et « lunch ». Débutant généralement le dimanche vers 17 heures, il permet de glisser tranquillement du goûter au souper tout en se couchant tôt histoire d’être en forme le lundi matin (enfin, ça, c’est la théorie, parce que, qui est vraiment en forme le lundi matin ?). Ça tombe bien, puisque selon un sondage récent effectué par moi-même, 99,9 % des personnes interrogées détestent le dimanche soir. Le slunch a donc de quoi redonner bonne réputation à ce jour de récupération et de transition avec un lendemain qui fâche !

Vous vouliez dresser une table avec nappe damassée, vaisselle ouvragée et chandeliers en argent ? Remballez tout ! Il n’est pas question de se mettre à table. On s’affale plutôt dans des fauteuils et sur des tapis, on prend des poses cools et on picore tranquillement les friandises posées sur la table basse. Éventuellement, on met de la musique Lounge, voire du jazz, et on débat sur la pertinence de la dernière expo d’art contemporain à la mode ou la dernière émission de télé-réalité….

Le slunch est aussi l’occasion d’innover, d’inventer, de tester ces recettes de petites bouchées ou cuillères apéritives qui fleurissent dans les livres de cuisine. Mais si la part belle est faite à la finger food (vous savez ces petits mets à consommer avec les doigts), des plats plus classiques comme les cakes salés, quiches et salades composées ont bien sûr droit de cité. Et pour un esprit arty, un thème, un fil conducteur (un ingrédient unique, une couleur ou encore un pays)  peut être choisi.
Quant aux boissons, on sort ses thés, cafés et infusions sophistiquées, et l’on fait marcher le blender pour créer des smoothies 100% naturels. Le slunch remet également à l’honneur des classiques oubliés : vin chaud, chocolat à l’ancienne….mais rien n’interdit le vin !!!

Une mode ou un mode de vie ? En réalité, il ne fait que mettre un mot sur une pratique déjà bien ancrée dans nos moeurs. Un sondage réaliste (et pas par ma pomme cette fois) par Opinon Way pour Electrolux Arthur Martin montre en effet que 68% des personnes recevant le dimanche, le font vers 18h plutôt que 20 heures. Autrement dit, 68 % déjà des Français organisent des slunch sans le savoir. Le slunch, puisqu’il faut bien lui donner un nom, est tout simplement le fruit de cette volonté de passer un bon moment avec des amis autour de quelques mets, sans le stress et le protocole d’un repas classique.

Et pour réussir vos slunchs voici quelques recettes salées (le sucré sera pour une autre fois)  :

Tartelettes façon pissaladière.
Émincez 1 kg d’oignons et faites-les revenir avec de l’huile d’olive et un peu de sel dans une sauteuse, avant de les couvrir d’eau et de les laisser fondre sans couvercle jusqu’à ce que toute l’eau soit évaporée. Foncez des moules à tartelettes avec de la pâte à pizza, garnissez-les avec les oignons, ajoutez quelques filets d’anchois et des olives noires, puis enfournez à 230 °C pendant une dizaine de minutes.

Mini muffins aux olives et aux tomates séchées
Pour une vingtaine de muffins, préchauffez votre four à 200 °C. Dans un saladier, mélangez 150 g de farine + 1 sachet de levure chimique + 5 càs d’huile d’olive + 2 œufs + 2 càs de parmesan râpé + 1 càc de concentré de tomate + une quarantaine d’olives vertes coupées en morceaux + une dizaine de tomates séchées à l’huile coupées en lamelles + 2 càs de basilic finement ciselé + 1 gousse d’ail hachée + 2 càs de pignons de pin + 1 pincée de sel et quelques tours de poivre du moulin.
Remplissez des moules à mini muffins en silicone avec cette préparation et faites cuire pendant environ 20 minutes. Laissez refroidir avant de démouler.

Mini-brochettes
Amusez-vous à varier les compositions sur des petits piques à brochettes, par exemple :
– feta + fruits
– tomates + boules de mozza + feuilles de basilic
– surimi + mangue
– des carrés de mimolette + grains de raisins+  raisins secs moelleux blonds et bruns
– filets de rougets cuits au four, parsemés de graines de fenouil et coupés en trois avant d’être embrochés.

Tartines jambon-chutney-parmesan
Faites griller des petits toasts de pain. Tartinez-les de chutney de figues et déposez, sur le dessus, une lamelle de jambon cru et une lamelle de parmesan.

Brochettes de poulet satay  (recette express)
Faites mariner, pendant une heure, 4 filets de poulet coupés en morceaux dans une sauce composée de : 200 ml de bouillon de volaille, 2 càs de beurre de cacahuètes, 1 càs de miel, le jus d’1 citron et 1 càs de pâte de curry.
Embrochez les morceaux de poulet au bout de chaque brochette et faites-les cuire sous le grill pendant quatre minutes de chaque côté

On vous donne aussi cette excellente recette de sablé au roquefort :

Sablés au Roquefort
Pour 18 sablés
100 g de farine
80 g de beurre demi-sel froid
½ cuil. à café de piment d’Espelette
1 cuil. à soupe de polenta ou de semoule de blé dur
100 g de roquefort
Facultatif : du romarin

Emiettez le roquefort.
Coupez le beurre froid en petits morceaux.
Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients avec vos doigts puis formez une boule.
Sur une surface farinée, roulez la boule de pâte avec vos mains en un boudin d’à peu près 3 cm de diamètre.
Emballez ce boudin dans du film étirable et laissez reposer au frais pendant au moins une heure.
Vous pouvez même le conserver sans problème jusqu’au lendemain matin.

Au moment de faire cuire les sablés
Préchauffez votre four sur 180°C (th 6).
Coupez le boudin en tranches d’à peu près 1 cm.
Disposez les tranches sur une plaque de cuisson antiadhésive en les espaçant, car les biscuits vont un peu s’étaler.Faites cuire de 10 à 15 minutes jusqu’à ce que les bords commencent à dorer.
Laissez-les refroidir sur une grille.
Rangez les sablés dans une boite hermétique mais pas trop longtemps (pas plus de 3 jours).

Vous pouvez couper le boudin en tranches puis congeler les tranches en les séparant par du film étirable. Il suffit ensuite de disposer les tranches surgelées sur une plaque et de les faire cuire. La cuisson sera un peu plus longue mais on peut les préparer à l’avance !

ou encore ces wraps au poulet :

Pour 4 personnes :
2 escalopes de poulet élevés en plein air
2 cuil. à soupe d’huile d’olive
2 cuil. à soupe de farine ordinaire
2. cuil à café d’épices cajun ou mélange marocain de chez le Mr qui se décarcasse
8 tortillas de blé souples (dans la majorité des supermarchés sous la marque Old El Paso)
Feuilles de salade ou feuilles d’épinard
2 paquets de fromage frais type Saint-Moret

Préparation du poulet
Cette manière de préparer le poulet est très sympa, rapide et savoureuse et peut très bien se manger tel quel avec des légumes ou encore froid dans une salade ou un sandwich.

Préchauffez le four sur 210°C.
Coupez les escalopes de poulet dans le sens de la longueur en 4 lanières et mettez-les dans un bol.
Versez 2 cuil.à soupe d’huile d’olive dans le bol et mélangez bien.
Dans un autre bol, mélangez les épices cajun et la farine, versez ce mélange dans le bol contenant le poulet puis mélangez bien (on mélange avec les mains afin que tous les morceaux de poulet soient bien enrobés)
Posez les morceaux de poulet sur une plaque de cuisson.
Faites cuire environ 8 minutes en les retournant à mi-cuisson.

Préparation des « wrap »
Sur chaque tortilla, tartinez du Saint-Moret puis posez la salade sur la surface. Le résultat est plus joli avec des feuilles d’épinard car elle sont plus plates.
Posez une lanière de poulet au bord de la tortilla puis roulez la tortilla en serrant bien.
Procédez ainsi pour les 8 tortillas.
Coupez chaque tortilla en tronçons et maintenez-les avec des piques en bois.

Vous pouvez conserver les tortillas protégées par du film alimentaire au frais puis les découper au moment de servir.

….Et que ça Slunch !!!!!!!

Une réflexion au sujet de « Voulez-vous slunchez ? »

Les commentaires sont fermés.