On démarre l’ABCdaire des expats !

Dans la joie et la bonne humeur, nous on aimerait bien faire un ABCdaire des expats !

Comme nous vous avez connu lors de vos pérégrinations des situations cocasses, inattendues  et drôles, alors revenez un instant sur ces moments de bonheur (ou pas !) et donnez nous vos définitions pour une ou plusieurs  lettres (cool pour une fois c’est pas nous qui nous nous creusons les méninges), allez on vous voit sourire rien qu’au souvenir des anecdotes que vous emmenez dans vos valises à chaque déménagement.

Bon allez on se lance,  on vous donne déjà une de nos définitions…et on attend les vôtres. On fera un récap sur une page spéciale et permanente que vous pourrez alimenter à tout moment.

A comme Adresse : pas un numéro et un nom de rue, mais toujours l’ex maison de quelqu’un. Ex. : Ah t’as mis ton salon là toi ?…et elle t’a revendu son lave vaisselle ? …il marchait jamais. Ou encore : « je te présente Carole, tu sais bien .. elle habite la maison des Dufauchel ! »

 

comme Café

(1) Café d’accueil : premier événement obligatoire, et néanmoins sympathique, de la vie d’une expat à son arrivée dans un nouveau pays. En général, organisé par une association qui y présente ses activités. Discours probables de la Présidente, du Consul et du Proviseur du lycée français. Présence des différentes typologies :

–       les membres du comité : reconnaissables grâce à un foulard ou un badge, et à la petite étiquette siglée, épinglée sur leur chemisier blanc, et qui porte leur prénom.

–       les perpétuelles : habitent le pays depuis plusieurs années et destinées à y rester. Souriantes, mais peuvent rester distantes par auto-protection pour éviter déprime et peine de cœur à chaque fête de départ.

–       les entreprenantes : super actives, inscrites dans toutes les activités, elles ne « font que passer » pour ne pas manquer la conférence culturelle organisée à l’Alliance française, juste avant le cours d’anglais et la sortie de classe des enfants.

–       les routardes : vivent leur 9ème expatriation et affichent aisance et décontraction par rapport aux inquiétudes mineures des « primipates ».

–       Les « primipates » justement, elles portent l’étiquette bleue qui permettra de mieux les identifier et déclinent inlassablement identité, provenance, nombre d’enfants en notant fébrilement numéro de leur quartier, adresses utiles et bons plans.